Famille de produits rouge : nettoyants acides
Famille de produits verts : nettoyants neutres
Famille de produits bleus : nettoyants alcalins
Famille de produits Grey : produits spéciaux
Famille de produits Weiss : Désinfectants
Famille de produits bleu clair : Traitement de l'eau
Famille de produits : Arts de la table

Consultation

Nous conseillons nos clients dans tous les domaines du Facility Management, notamment dans l'examen des concepts de nettoyage afin d'utiliser les synergies et d'exploiter les potentiels d'économie.
Nous mettons à profit notre expérience et notre expertise pour examiner les concepts de nettoyage existants, identifier les potentiels d'amélioration, développer des solutions détaillées et montrer comment nos clients peuvent réaliser des économies. Pour les appels d'offres relatifs aux contrats de nettoyage, nous optimisons le processus afin que les offres des différents candidats puissent être facilement comparées entre elles.

Notre conseil comprend les séquences suivantes

Check-up

Le check-up enregistre la situation initiale et les écarts par rapport aux exigences du client ainsi que les potentiels éventuels.
  • analyser les besoins, l'accord de niveau de service (SLA), la performance effective et les coûts ;
  • vérifier l'application des exigences légales, des normes de qualité et d'environnement ainsi que des spécifications relatives à la sécurité du travail et de l'entreprise ;
  • pour examiner l'organisation, les compétences, le leadership, le développement et le contrôle des employés ;
  • accompagner l'attribution des marchés et améliorer la logistique et les achats ;
  • Optimiser les interfaces et les rapports ;

Concept

Grâce au profil des forces et des faiblesses, nous développons un concept d'exploitation individualisé axé sur l'efficacité.

  • Évaluation de la stratégie préférée, des objectifs et de la variante du concept ;
  • Définition des structures de quantité, des niveaux de service, des méthodes, des fréquences, des dispositions de commande, etc ;
  • Définition d'indicateurs importants (KPI), détermination de la structure des rapports et des coûts ;
  • Décrire les concepts de formation, de logistique et de suivi.

Passation de marchés

Notre soutien au processus d'achat fournit des spécifications claires et mesurables et garantit la transparence des coûts.
  • Définir le processus d'appel d'offres et les critères de sélection ;
  • Préparation des documents d'appel d'offres ;
  • Évaluer les offres, préparer la liste restreinte et soumettre une proposition de contrat.

Audit

Notre audit a pour but d'identifier des solutions d'amélioration continue et de rendre ainsi les potentiels utilisables.

  • Identifier les écarts par rapport aux besoins et aux opportunités des clients.
  • Motivation de l'organisation pour la solution et l'orientation vers le but ;
  • Identifier les mesures de promotion parmi les parties prenantes ;

Consultez le site

L'examen permet de réfléchir à ce qui a été réalisé et à ce qui doit encore être mis en œuvre.
  • Reconnaissance des mesures de promotion durable de l'organisation et des participants respectifs.
  • Les analyses comparatives et les comparaisons de marché permettent de se classer ;
  • Fixer de nouveaux objectifs et mesures, et les revoir.

Exemple d'analyse dans le domaine de l'hygiène des toilettes

Pour nos clients, nous analysons d'abord poste par poste pour déterminer le coût de l'hygiène des sanitaires.
  • le coût des consommables tels que le papier toilette, le papier ou les rouleaux d'essuie-mains, le savon pour les mains, les nettoyants pour sièges, etc ;
  • le coût de l'équipement nécessaire, son contrôle et son remplissage.

Dans notre évaluation globale, nous rendons comparables les systèmes et les produits de différents fabricants - par exemple, en calculant la "consommation par opération". Sur la base des résultats, nous pouvons indiquer quels produits sont les mieux adaptés à un cas spécifique.

Exemple de calcul de l'hygiène des toilettes

Dans la deuxième étape, nous déterminons le seuil de rentabilité d'un changement de système pour nos clients. Notre expérience montre que les coûts peuvent être réduits d'environ un cinquième dès la première année ; l'investissement dans de nouveaux équipements est rentabilisé après quelques mois seulement. Et ce, avec des équipements et des produits d'hygiène de meilleure qualité.

Une meilleure hygiène de fonctionnement à moindre coût ! 

Services Bronze, Argent, Or et Platine

Bronze

Performance de base


A partir de la 1ère commande

Argent

Soutien opérationnel

Avantages Bronze +

Chiffre d'affaires > 10'000.00 CHF/an

Or

Soutien aux dirigeants

Prestations Silver +

Chiffre d'affaires > 40'000.00 CHF/an

Platine

Soutien du système

Avantages de l'or +

Après consultation

Formation

Le savoir-faire et l'expérience sont des facteurs décisifs pour la réussite dans le secteur du nettoyage, un secteur qui a connu une évolution constante ces dernières années. Des exigences accrues en matière d'hygiène, des normes de nettoyage plus strictes et des processus optimisés exigent des concepts économiques. Cette évolution exige des connaissances approfondies de la part des spécialistes et des gestionnaires.

Dans le cadre de cours individuels sur site ou dans la FM Academy de notre siège, nos clients reçoivent des connaissances spécialisées axées sur la pratique. Cela permet de gagner du temps et de l'argent, de réduire les dommages et les accidents et, surtout, de motiver tous les employés.

Nous serions heureux de préparer une proposition non contraignante pour vous ou de vous guider à travers notre système de gestion de l'information. Académie FM, où vous pouvez obtenir un aperçu de nos offres de cours actuelles.

Tutoriels

Nos vidéos tutorielles vous permettront d'avoir une vue d'ensemble de nos produits et de leurs applications. Pour répondre à des questions ou obtenir des conseils personnalisés, veuillez contacter directement votre conseiller KWZ.

Zone historique

Laboratoire de développement

Nous développons constamment nos produits dans notre propre laboratoire d'analyse. De cette façon, nous répondons aux exigences des clients, aux nouvelles lois et réglementations, et à nos efforts pour plus d'écologie. En outre, la qualité élevée et constante des produits est assurée ici.

Technologie d'application

Les produits KWZ sont coordonnés de manière à obtenir des résultats durables et économiques. Laissez-vous inspirer par nos systèmes de nettoyage bien pensés ! Nous testons régulièrement nos propres produits, machines et équipements pour en vérifier le fonctionnement et le maintien de la valeur. Nous proposons également des tests de matériaux dans le cadre de projets de construction et de sinistres.

Événements

Afin de permettre à nos clients de toute la Suisse d'accéder à de nouveaux réseaux, à des idées et à des formations continues, nous avons organisé deux séminaires KWZ en 2020. Nous avons combiné les bains et le séminaire sur les installations afin que l'échange d'idées et de réflexions soit encore plus intense. Les réactions positives des participants nous ont incités à organiser d'autres séminaires.

Malheureusement, les événements prévus en 2021 doivent être annulés.

Nous nous réjouissons déjà des séminaires de 2022 qui sont prévus comme suit :

  • Mercredi, 19.01.2022 - Jeudi, 20.01.2022
  • Mercredi, 26.01.2022 - Jeudi, 27.01.2022

Séminaire à l'hôtel Al Ponte à Wangen an der Aare

Glossaire / Abréviations

Échantillon de contrôle : Presser un milieu de culture solide sur une surface pour enregistrer la colonisation microbienne qualitative et quantitative.

Test d'abrasion : Une surface normalisée de 10×10 cm dans un cadre approprié est tamponnée à l'aide d'un écouvillon humide. L'écouvillon est imbibé d'une solution spéciale. En laboratoire, les unités formatrices de colonies (UFC) peuvent ensuite être déterminées à l'aide de méthodes microbiologiques éprouvées, généralement les germes aérobies et mésophiles.

Adsorption : Liaison physique de gaz, de vapeurs ou de substances dissoutes à la surface d'un corps solide.

Germes aérobies, mésophiles (AMK) : Les germes aérobies, mésophiles sont contrôlés dans l'eau des piscines et des bains artificiels ou sur les surfaces. Elles permettent de mesurer la présence de conditions propices à la prolifération.

ATP : L'ATP (adénosine triphosphate) est un composé très riche en énergie, une sorte de "monnaie énergétique" universelle dans la cellule. Il se trouve dans toutes les cellules, d'origine animale et végétale. Cela s'applique également aux cellules bactériennes, aux levures et aux moisissures. Les exceptions à cette règle sont les virus.

Chloration de base : Concentration minimale de chlore libre dans l'eau pure (compensation du chlore libre éliminé lors du traitement).

Diapositive de contact du BBL : Milieu de culture pour le dénombrement des bactéries, levures et moisissures sur les surfaces.

L'eau de la piscine : L'eau des piscines et des bains

Ressources : Les biens qui n'appartiennent pas au bâtiment mais qui sont une condition préalable à son utilisation et qui, contrairement aux consommables, doivent être entretenus et réparés ou réparés. Cela comprend les équipements destinés à l'utilisateur tels que les équipements sportifs, les aides à la natation, la blanchisserie/les textiles, les sas anti-salissures et les équipements de travail tels que les nettoyeurs haute pression, les équipements de nettoyage et les outils.

Chloration opérationnelle : La chloration dépend de l'opération de baignade

MBioluminescence : ethode pour vérifier la propreté des surfaces. Dans ce processus, la teneur en adénosine triphosphate (ATP) est mesurée par des procédures définies avec des produits chimiques spéciaux via une réaction produisant de la lumière. L'ATP est présente dans tous les micro-organismes vivants. La procédure peut être effectuée sur place et donne des résultats immédiats.

GFAA : Gestion des installations assistée par ordinateur : FM assistée par ordinateur. Les fonctionnalités de ces systèmes varient. Les caractéristiques communes sont une interface CAO dans laquelle les plans des bâtiments peuvent être édités et enrichis d'informations et une base de données qui permet la gestion des commandes, la billetterie et la gestion de la qualité. Plus récemment, ces solutions sont basées sur le web et disposent également d'un PPA.

Désinfection : Réduction ciblée du nombre de certains micro-organismes indésirables (bactéries, champignons, mycobactéries, virus) par une inactivation physique ou chimique irréversible, de sorte qu'ils ne puissent plus causer d'infection dans les circonstances données et que la formation de biofilms indésirables soit contenue.

Désinfectant : Substances chimiques ou mélanges de substances qui tuent ou inactivent les microorganismes sur des surfaces, dans des liquides ou des gaz.

eBKP : Plan électronique des coûts de construction dans lequel, entre autres, tous les systèmes techniques sont répertoriés dans une structure arborescente et peuvent être utilisés pour l'inventaire des systèmes et la planification de la maintenance.

Premier filtrat : Filtrer immédiatement après le rinçage du filtre jusqu'à ce que la fonction de filtrage soit rétablie.

Escherichia coli (E. coli) : Bactéries qui servent d'indicateurs fécaux. Ils sont le signe d'une contamination de l'eau par des germes intestinaux.

Filtrer : Eau filtrée avant d'ajouter le désinfectant.

fKH : Dureté carbonatée dans les degrés de dureté français.

Désinfection des surfaces : Désinfection des surfaces inanimées telles que les sols, l'inventaire, le matériel, etc. (désinfection par pulvérisation, par essuyage, par frottement). (désinfection par pulvérisation, désinfection par essuyage, désinfection par brossage)

FNU/NTU : FNU - "Formazine Nephelometric Units" : Unité utilisée dans le traitement de l'eau pour la mesure à 90° conformément aux dispositions de la norme ISO 7027 - Unité de turbidité néphélométrique.

Freeboard : Distance entre le bord supérieur du dispositif d'entrée/sortie et le bord supérieur de la couche filtrante.

L'eau douce : Pour le premier remplissage et le réapprovisionnement en eau usée.

Chlore lié : Sous-produit de désinfection indésirable (DNP). Le chlore libre oxyde (brûle) les substances organiques. Une étape préliminaire de l'oxydation complète est la liaison du chlore à l'amine (contenue dans les protéines). La chloramine qui en résulte est appelée chlore combiné. La chloramine a un effet irritant et provoque l'odeur dite de piscine intérieure. Calcul : chlore total moins chlore libre.

Salles de bains communes : Installation ou bain accessible au public : une installation ou un bain ouvert au grand public ou à un groupe de personnes autorisé et non destiné à être utilisé dans un cadre familial.

(Ordonnance du DFI sur l'eau potable et l'eau dans les établissements de bains et de douches accessibles au public (OEBD)

Hygiène : L'étude de la préservation et du maintien de la santé. En matière de maintenance, il s'agit des mesures qui contribuent à prévenir la transmission des maladies infectieuses.

KBE : Unités de formation de colonies. Paramètre de l'examen bactériologique pour la détection quantitative des micro-organismes capables de vivre et de se reproduire. Il indique combien de colonies sont visibles à un grossissement de 6 à 8 fois sur un milieu de culture défini après une certaine période d'incubation et un certain temps d'incubation. En conséquence, le comptage des colonies peut contenir des informations supplémentaires sur le degré de contamination d'une eau, de surfaces ou d'objets.

KMnO4 : Permanganate de potassium : le permanganate de potassium est un agent oxydant puissant, c'est-à-dire qu'il a tendance à céder son oxygène, dont il dispose en plein dans le quadrant, à des composés organiques. Il s'agit d'une méthode de contrôle de l'eau propre ou légèrement polluée, comme l'eau de piscine représente. La saleté "mange" le permanganate de potassium, pour ainsi dire. 2 mg de saletés "mangent" 2 mg de permanganate de potassium. Si nous ajoutons 10 mg de permanganate de potassium à un litre d'eau de piscine et qu'il reste 5 mg de KMnO4 après l'échantillon, nous détectons alors 5 mg de saleté par litre d'eau de piscine. Cela correspond à l'objectif de qualité.

Niveau de contamination : Degré de contamination et/ou de charge.

Légionelles : Bactéries qui se trouvent dans les biotopes humides. Les infections (pneumonie) se produisent par inhalation de gouttelettes contenant l'agent pathogène (aérosol). Les sources possibles d'infection sont les suivantes : Systèmes d'eau chaude (douches), humidificateurs, bains à bulles.

Directive "Machines" : Exigence légale EN 2006/42/CE pour la prévention des accidents. Les machines utilisées à des fins commerciales doivent être conformes à la norme. Les appareils ménagers ne répondent pas aux exigences.

N.N. : Indétectable.

OdA igba : OdA Installations de baignade et de sports de glace :

Groupe d'intérêt pour la formation professionnelle des installations de sports de baignade et de glace.

Oxydation : Réaction chimique au cours de laquelle des électrons sont transférés de la substance à oxyder (donneur d'électrons) à l'agent oxydant (accepteur d'électrons). Celle-ci est à son tour réduite par l'acceptation (réduction) des électrons. L'oxydation est principalement utilisée pour la désinfection et la dégradation des substances organiques.

Oxydabilité : KMnO4- Consommation

PC Agar : Milieu nutritif pour le test de frottis Valeur pH : Mesure de la concentration en ions hydrogène contenus dans les solutions aqueuses et donc de la réaction acide, neutre ou basique d'une solution. Les acides ont un pH inférieur à (<) 7 et les bases supérieur à (>) 7. L'eau sous sa forme originale a un pH de 7 (neutre).

Zone d'eau personnelle a : Surface d'eau (m2) attribuée à une personne par calcul

Fréquence de la personne n : Nombre de changements de personnes par heure (h-1).

pH : La valeur du pH est une mesure du caractère acide ou basique d'une solution aqueuse. Ceci indique l'activité de l'ion hydrogène et est dérivé du Néo-Latin potentia Hydrogenii.
Valeur du pH = 0 - 4,0, plage acide = étiquette rouge
Valeur du pH = 5,0 - 8,0, plage neutre = étiquette verte
Valeur du pH = 9,0 - 14, gamme alcaline = label bleu
Valeur du pH - tolérances +/- 0,2 - 1,0 poudre/granules i.R. 101TP1Solution de Tige
PSA : Le terme collectif EPI couvre tous les produits qui protègent les personnes contre les accidents du travail et les maladies professionnelles dans le cadre de leurs activités professionnelles, tels que les bottes, les gants, les tabliers, les protections du visage et des yeux. Ils sont utilisés de manière judicieuse lorsque le danger ne peut pas être éliminé ou ne peut l'être que de manière insuffisante par des mesures techniques et/ou organisationnelles.

Pseudomonas aeruginosa : En général, on trouve Pseudomonas aeruginosa là où il y a suffisamment d'humidité, par exemple dans les lavabos, les douches, les siphons de sol, les bassins de trempage des saunas, etc.

En cas de mauvaise propreté, la bactérie peut provoquer des infections.

Textiles de nettoyage : Serpillière et chiffons pour le nettoyage.

De l'eau pure : Eau traitée après ajout du désinfectant.

Ligne directrice : Valeur à viser.

RLU : Unité de lumière relative.

Plaques Rodac : Détection et comptage des organismes répliqués, milieu nutritif pour le test de frottis, milieu nutritif prêt à l'emploi coulé dans des plaques spéciales. Les milieux de culture ou les plaques sont enduits ou remplis d'agar nutritif de telle sorte que la couche d'agar dépasse le bord (surface convexe).

L'eau brute : L'eau alimente la station d'épuration.

Eau boueuse : Eau produite lors du rinçage des filtres.

La saleté : La matière au mauvais endroit.

De l'eau qui jaillit : Le débit volumétrique de débordement et l'eau de déplacement des baigneurs.

Piscine ou bassin de baignade : Bassin à écoulement continu dans lequel une ou plusieurs personnes sont présentes en même temps ou en succession chronologique comme prévu.

Piscine ou installation de baignade : L'ensemble des piscines, de leurs équipements et des installations structurelles et techniques de traitement des eaux de la piscine ou du bassin de baignade.

SIA : Association suisse des ingénieurs et des architectes : www.sia.ch

Sorption : Terme générique pour l'adsorption et l'absorption (absorption de molécules étrangères par des liquides et des solides).

Rincer l'eau : Eau utilisée pour le rinçage des filtres.

Dysfonctionnement : Événement exceptionnel dans un établissement où des impacts significatifs se produisent en dehors des locaux de l'établissement.

SVG : Association suisse pour la protection de la santé et de l'environnement

Valeur de tolérance : Valeur en dessous ou au-dessus de laquelle (dans le cas des spécifications de la gamme : en dehors de la gamme) une qualité d'eau réduite est présente. Des mesures doivent être prises.

TPC : Milieu nutritif pour le test de frottis. Les bactéries, levures et champignons les plus fréquents se développent sur ce milieu de culture. Il est donc utilisé pour déterminer le nombre total de bactéries. Domaines d'application, par exemple : surfaces générales, appareils, personnes, liquides.

Débordement d'eau : L'eau s'écoule constamment sur le bord de la piscine.

Consommables : Les biens qui n'appartiennent pas au bâtiment, mais qui sont une condition préalable à son fonctionnement et doivent être réapprovisionnés en permanence. Cela comprend tous les milieux tels que l'eau, le mazout et le gaz naturel, les produits de nettoyage et de désinfection, les lubrifiants, la saumure, les huiles et les aérosols.

Dureté de l'eau : Teneur en ions calcium (Ca2+) et en ions magnésium (Mg2+) dans une eau.

La dureté de l'eau est donnée en millimoles par litre (nombre de particules de calcium et de magnésium par litre d'eau) ou en degrés français de dureté °fH et est divisée en six niveaux de dureté. Alternativement, la dureté de l'eau est donnée en degrés allemands de dureté °dH et est divisée en trois niveaux de dureté. Conversion : 10 °fH= 5,6 °dH.

Tableau de la dureté de l'eau

Dureté totale °fH Dureté totale mmol/l Désignation
0 à 7 0 à 7 0 à 7
>7 à 15 >0,7 à 1,5 soft
>15 à 25 >1,5 à 2,5 moyennement dur
>25 à 32 >2,5 à 3,2 assez difficile
>32 à 42 >3,2 à 4,2 hard
> 42 >4.2 très dur
Dureté totale °dH Dureté totale mmol/l Désignation
0 à 8,4 0 à 1,5 très doux
>8,4 à 14 >1,5 à 2,5 soft
>14 >2.5 moyennement dur